top of page

Quelle eau boire ?

Dernière mise à jour : 29 oct. 2023


J’ai souvent constaté que nombreux sont celles et ceux qui font très attention à ce qu’ils mangent, mais qu'ils ignorent que l’eau a un impact tout aussi, si ce n'est plus, important sur leur santé. Nous sommes des êtres hydriques constitués d’environ 70% d’eau en poids, mais il est important de noter que 99% des molécules de chacune des 10.000 milliards de cellules qui nous composent sont faites d'eau, majoritairement sous forme interfaciale. Il est donc primordial d’avoir conscience que l’eau bue impacte grandement : ✔ ​ ta composition corporelle dans son intégralité

✔ tes capacité d’élimination des toxines ✔ ​tes capacités d'auto-guérison du corps

✔ ton système immunitaire


1. Les minéraux présents dans l’eau doivent être très bas !


Sur le plan purement physique, l’eau que nous buvons est essentiellement un transporteur et un draineur. Ainsi, à l’instar d’un train bondé qui ne pourra plus prendre de voyageur supplémentaire, une eau fortement minéralisée sera incapable de continuer à dissoudre nos toxines et sera inopérante pour ses missions essentielles, le drainage et l’élimination de nos toxines et l’apport de nutriment à nos cellules.


Le premier élément à prendre en compte dans le choix d’une bouteille d’eau est la quantité de résidus à sec qu’elle contient.

Il s’agit de la quantité de minéraux (sodium, magnésium, sulfate, calcium,…) restants une fois que l’eau est évaporée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une bonne eau est une eau peu minéralisée.


Une consommation excessive de minéraux peut être néfaste pour l’organisme.


La présence de minéraux en grande quantité dans l’eau peut interagir avec ceux apportés par l’alimentation, réduisant l’assimilation de ceux-ci.


Le résidu à sec doit ainsi être idéalement inférieur à 100mg/l.

Il est identifiable après les valeurs nutritionnelles de la bouteille par les mentions : “résidus à sec à 180°”, “extrait sec à 180°”, “teneur total en sels minéraux à 180°.


De manière générale, les eaux minérales doivent donc être consommées de façon limitée. Elles sont souvent trop riches en sodium et autres minéraux. L’argument souvent mis en avant par ces eaux est que la présence de minéraux permet de réduire certaines carences, notamment en calcium et en magnésium. Or, l’assimilation du calcium et du magnésium de ces eaux est faible.


Ainsi, ces eaux ne présentent que peu d’intérêt et ne doivent pas faire l’objet d’une consommation quotidienne. Lorsque l’on est carencé, l’eau minérale n’est pas une solution : les déficits en magnésium ou en calcium ne peuvent pas être restaurés avec de l’eau, ils doivent être restaurés à travers une meilleure alimentation.


En revanche, les eaux de source contiennent nettement moins de minéraux et peuvent convenir pour une utilisation au quotidien.



2. LE PH DE L’EAU


Le deuxième élément à considérer est le pH de l’eau. L’estomac est un milieu très acide et la consommation d’une eau trop basique (à l’opposé de l’acidité) peut perturber la digestion gastrique. Le pH de l’eau doit donc être neutre à légèrement acide (compris entre 6,5 et 7).




Pour conclure, il est clair que plus l’eau est pure, plus elle nettoie. Une eau fortement minéralisée a un pouvoir solubilisant nettement moindre. De ce fait, elle pourra moins dissoudre nos toxines pour les éliminer.


Les eaux minérales telles que Vittel, Evian, Hépar, Contrex, etc sont donc à consommer avec modération. En revanche, une eau de source faiblement minéralisée telle que l’eau du Mont Dore est idéale en consommation quotidienne.

Si vous souhaitez être zéro déchet, vous pouvez même aller vous servir directement à la source du col de Plum 😊



Comments


bottom of page